5 astuces pour éviter la casse avec les coiffures protectrices

5 astuces pour éviter la casse avec les coiffures protectrices

La saison des coiffures protectrices est officiellement lancée! Avec les mois froids, vous avez sûrement envie de protéger vos cheveux crépus grâce aux box braids, aux twists, aux crochet braids, aux clip-ins ou autres coiffures qui font fureur sur Instagram.

Mais comment s’assurer que votre style de prédilection respecte la santé de votre fro chéri? Car contrairement à certaines croyances populaires, les tresses ou les weaves sont loin de faire pousser les cheveux plus vite. Ils peuvent provoquer l’alopécie et des dommages!

Voici donc cinq astuces pour éviter la casse et les chutes de cheveux lorsque vous faites des coiffures protectrices pour votre afro. Vous pouvez aussi télécharger notre guide complet gratuit avec plus de conseils, pour l’emmener partout avec vous!

 

Comment éviter la casse des cheveux crépus avec les coiffures protectrices

 

1. Adopter un style protecteur « fro-friendly« 

Les coiffures protectrices servent essentiellement à protéger les pointes et les longueurs, et à éviter les manipulations quotidiennes qui cassent les cheveux. En fait, vous n’êtes pas obligée d’utiliser des extensions, qui souvent assèchent les cheveux lorsqu’ils sont synthétiques. Optez le plus souvent possible pour un style avec vos propres cheveux (twists, cornrows, chignons…) ou des extensions de bonne qualité. Nos suggestions d’extensions sont les crochet braids, les yarn braids, les clip-ins, les perruques ou les foulards.

 

2. Choisir une professionnelle qui respecte votre fro chéri

Si vous allez en salon afro pour la coiffure protectrice, choisissez bien qui vous payez! 90% du temps, les dommages causés par les extensions surviennent au moment de la pose : une coiffeuse qui n’aime pas les cheveux naturels, un brossage agressif, un séchage trop chaud, des mèches trop serrées ou trop fines à la racine, des produits douteux… Surtout n’hésitez pas à faire part de vos besoins avant et pendant la coiffure! Car après, le mal pourrait être déjà fait…

 

 

3. Préparer le cuir chevelu et les cheveux

Assurez-vous d’avoir une peau propre et fraîche en faites un shampoing clarifiant ou bien nettoyant au moins une semaine avant, suivi d’un soin hydratant en profondeur, une ou deux journées avant, afin que vos cheveux restent le plus souples et hydratés possible même sans apport régulier en eau. Si vos cheveux sont déjà sales, secs et abimés avant l’installation de votre coiffure, vous risquez de les endommager davantage.

 

 4. Ne pas garder la coiffure plus d’un mois

Combien de temps garder une coiffure protectrice? Il n’y a pas de règle établie! Ça dépend du style, de votre horaire, mais surtout de l’état de vos cheveux. Certaines arrivent très bien à garder des tresses un mois, d’autres supportent à peine 10 jours. Prenez le temps de surveiller l’état de votre cuir chevelu : personne n’aime avoir des croûtes de poussière à la racine!  Au-delà d’un mois, garder une coiffure protectrice peut être problématique, car les cheveux commencent à être très secs, emmêlés et mal nettoyés. Résultat: une casse phénoménale au moment de les enlever.

 

5. Ne pas poser des extensions constamment

Si vous êtes tellement abonnée aux extensions que vous n’êtes plus sûre de ce que à quoi votre fro chéri ressemble, c’est peut-être le temps de faire une pause! L‘usage constant de tresses et de tissages est le plus grand facteur d’alopécie de traction et de casse des cheveux chez les femmes noires et métissées. Essayez d’espacer la pose d’extensions d’au moins deux ou trois semaines. En plus, vous ferez des économies!

 

Et vous, quelle est votre coiffure protectrice préférée?

 

Pour connaître nos astuces pour hydrater vos cheveux et avoir un cuir chevelu sain même avec des extensions, téléchargez notre guide complet gratuitement.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.